Compagnie Travaux Publics - 226 Boulevard Albert Ier - 33800 BORDEAUX - +33 (0)9 80 75 44 47

Compagnie Travaux Publics +33 (0)9 80 75 44 47 - test

La Parisienne

d'Henry Becque

La Parisienne
REPRISE :
projet à venir

d’Henry Becque
Mise en scène et scénographie : Frédéric Maragnani
Assistante à la mise en scène : Marie-Christine Mazzola

Avec :
Marie-Armelle Deguy
Jean-Paul Dias
Ludovic Lamaud
Marion Lécrivain
Philippe Vieux

Durée : 1h15

Lumières : Eric Blosse
Perruque : Annie d’Avray
Costumes : Hervé Poeydomenge
Régie Lumières et Régie Générale : Vanessa Lechat
Régie Plateau : Pierre Revel
Maquillages : Elsa Gendre
Création en octobre 2009 au Théâtre de l’Ouest Parisien.
Production déléguée : Travaux Publics

Tournée en coréalisation avec l’Office Artistique de la Région Aquitaine
Avec le soutien artistique du Jeune Théâtre National
Remerciements à l’OARA


Frédéric Maragnani, qu’on a surtout vu au service d’un répertoire très moderne (Noëlle Renaude, Howard Barker), place Marie-Armelle Deguy au centre d’une mise en scène qui élimine les détails concrets pour dessiner les personnages à partir de quelques traits essentiels. Le jeu de Marie-Armelle Deguy, construisant magnifiquement une bourgeoise victime du jeu social et sensuel, toujours plus lucide que les hommes qui la dominent, Philippe Vieux, mari sorti du monde actuel des affaires (car cela est décalé en notre temps), Jean-Paul Dias, amant muré dans sa jalousie, tient parfois du guignol façon Jarry ou Courteline. Mais c’est plus souvent du Becque joué comme du Jon Fosse, c’est-à-dire sans les signes qui expliquent ou commentent, avec des silences et des arrière-plans que le spectateur doit interpréter de lui-même. Cela peut être déroutant pour les amateurs du vaudeville ou de la comédie de mœurs estampillés. Mais cette façon d’alléger le texte pour dire plus avec moins de mots est la transposition réussie d’un art du XIXe en un objet théâtral fusionnant le passé et le présent. Un tour de force où l’œuvre n’est pas distordue mais autrement révélée. »


Gilles Costaz – Webthea




Presse