Compagnie Travaux Publics - 226 Boulevard Albert Ier - 33800 BORDEAUX - +33 (0)9 80 75 44 47

Compagnie Travaux Publics +33 (0)9 80 75 44 47 - test

Le couloir

de Philippe Minyana

Le couloir
précédé de PROLOGUE de Philippe MINYANA
mise en scène Frédéric MARAGNANI – Philippe MINYANA

scénographie : Camille DUCHEMIN
costumes : Sophie HEURLIN

lumière : Eric BLOSSE
musique : Alexis FORESTIER
dramaturgie : Julien FISERA

Prologue
Régis LUX, Emilien TESSIER
et Gaétan VOURC’H : les trois frères

Le Couloir
Marie-Armelle DEGUY, Françoise LEBRUN
et Jeanne VITEZ : les trois sœurs

Jean-Paul DIAS : petit frère
Marcial di FONZO BO : l’intrus
Régis LUX : le témoin
Émilien TESSIER : l’homme à l’écharpe
Huguette et Robert TAïEB : la mère morte et le père mort


CRÉATION À THÉÂTRE OUVERT
Centre Dramatique National de Création
DU LUNDI 8 MARS AU SAMEDI 3 AVRIL 2004
Reprise au Théâtre Dijon-Bourgogne
les 2 et 3 novembre 2004

Les textes de Philippe Minyana sont édités aux Éditions Théâtrales,
Tapuscrits Théâtre Ouvert, à l’Avant-Scène, Actes Sud papiers, Presse-Pocket et Gallimard Poche.

production déléguée : TRAVAUX PUBLICS
Cie FRÉDÉRIC MARAGNANI
co-production : Théâtre Ouvert, Théâtre Dijon Bourgogne,
Théâtre et Cinéma en Île-de-France avec le soutien de la Drac Aquitaine


Article de journal et mythologies personnelles.
À savoir : Un accident de chasse et ses conséquences.
La chambre et ses habitants, comme autant de figures familières :
la Femme alitée, les Pleureuses, le Jeune infirme, l’Homme coupable.

Drame ou tragédie, mais surtout un désir de théâtre : écrire pour un groupe d'acteurs ; alternance du chant et de la parole.

Encore une fois, souci de la partition.

Encore une fois, des références, pour moi, indispensables la citation de deux emblèmes : Le Purgatoire, le Mystère Laïc.
Et je pourrais ajouter, citation de la Miniature : dans le cadre, s'organise un dispositif dramatique ; la mission des figures étant de révéler des caractères humains, des destinées exemplaires.
Et du coup, ce théâtre de l’intimité revendique l’épopée.

L'Homme et sa faute, L'Homme et son devenir, L'Homme face aux processus inévitables.

Il s'agit moins de « traiter un sujet » que d’organiser dans le théâtre, « les apparitions, les voix. »

À l’intérieur de treize tableaux, se joue le « drame de la vie », se résout une fable aussi évidente que l’est le fait divers.
Philippe Minyana